Entrez dans l’Histoire

Offrez-vous une plongée dans l’Histoire locale pour en découvrir ses richesses, à travers son patrimoine et ses sites emblématiques. De la cabane de vigne aperçue au détour d’un chemin aux moulins ou aux châteaux et manoirs prestigieux, les découvertes sont nombreuses et insolites ! Ne manquez pas les incontournables Château de Brissac et Château de Serrant, avec leurs meubles raffinés et leurs parcs luxuriants.

Plusieurs communes possèdent leurs parcours historiques, qui vous permettront de flâner dans les rues de nos charmants villages, à la rencontre de leur histoire. Laissez les édifices et les jolies ruelles vous dévoiler leurs secrets…

 

Découvertes > entrez dans l'histoire

Le Loire Layon Aubance des origines à nos jours

Un site paléolithique d’exception dans le Layon

Les fouilles archéologiques du site de Roc-en-Pail ont attesté d’une présence humaine (probablement des hommes de Neandertal) dès le Paléolithique moyen, ce qui en fait un site unique dans l’ouest de la France. Les trésors mis au jour par ces fouilles sont exposés au Muséum des sciences naturelles d’Angers.

Attention : le site de Roc en Pail n’est pas ouvert à la visite.

 

Troglodytes et mégalithes en Aubance

Du côté de Coutures, la roche est creusée en de nombreuses galeries, ce sont les troglodytes ! Ces lieux souterrains servaient autrefois d’habitation, de lieux de stockage ou de culture du champignon. En Aubance, vous pourrez apercevoir des mégalithes, comme le Dolmen de la Bajoulière à Saint-Rémy-la-Varenne, le plus grand dolmen d’Anjou après celui de Bagneux (sa dalle avoisine les 70 tonnes). Entouré de roches de grès, le site servait autrefois de carrière de grès pour élaborer des pavés et des rouleaux de pierres. Empruntez le circuit pédestre des Lavoirs pour l’apercevoir ! A Charcé-Saint-Ellier, vous pourrez admirer le dolmen et le menhir de Beaupréau, en empruntant notamment le circuit pédestre de Charcé. L’imposant dolmen, classé aux Monuments Historiques, est composé d’une chambre principale, d’un toit de pierre et d’un portique écroulé. Le menhir de grès et d’éocène, situé à ses côtés, mesure quant à lui 2,40 m

Une histoire de Loire, de Layon, d’Aubance et de vins d’Anjou

Le développement économique du Loire Layon Aubance est intimement lié à son fleuve, ses rivières et ses vins.

Dès le Ier siècle, favorisée par les Romains, la présence de la vigne est attestée en Anjou. Au VIIIème siècle, un vignoble est créé autour du Château de Chalonnes-sur-Loire et au Moyen-âge, les monastères favorisèrent l’essor des vins d’Anjou. Au XIIème siècle, Hernri II Plantagenêt (Comte d’Anjou puis Roi d’Angleterre) introduisit les vins d’Anjou à la cour d’Angleterre et c’est à l’époque du Roi René que le vignoble angevin fut le plus fleurissant.

Pour transporter ces vins, la Loire (Fleuve royal) fut un moyen précieux, car elle permettait de remonter les marchandises vers Orléans (ouverture sur la Seine) ou de les faire descendre vers Nantes (ouverture vers l’Océan Atlantique). En Aubance, les marchandises étaient transportées par les voies navigables, creusées pour certaines dès le Moyen Age. Les gabares à fond plat, chargées de vin et de blé, rejoignaient la Loire en empruntant notamment le Vieux Louet.

Dans cette optique commerciale, le Layon fut canalisé sur 42 km sous le règne de Louis XV. 14 ponts et 24 écluses furent construits pour faciliter la navigation et le transport des vins avec les négociants hollandais. Le Layon canalisé, surnommé Canal de Monsieur en référence au frère du Roi, fut utilisé jusqu’aux Guerres de Vendée lors desquelles les ouvrages du canal furent en grande partie détruits.


Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+