Randonnée dans les coteaux !

Un départ idéal pour une promenade dans les coteaux du Layon

On se retrouve au petit matin, après avoir pris des forces grâce à un bon petit déjeuner, au programme : randonnée pédestre dans les coteaux du Layon.

Le rendez-vous est à Chaudefonds-sur-Layon. Il fait beau, la lumière est magnifique. C’est le printemps et la nature est en pleine ébullition.

Et c’est parti pour trois heures de randonnée ! On commence par longer les rives du Layon (jolie rivière également appelée le canal de Monsieur en référence au frère de Louis XVI).

Layon à Chaudefonds

 

Par endroit, ça grimpe ! On traverse les coteaux et la vue est splendide. On a un magnifique panorama sur toute la vallée de la Loire et du Layon.

 

Randonnée

Une randonnée qui nous fait découvrir le patrimoine du Loire Layon

Au fur et à mesure, on commence à apercevoir au loin les Moulins d’Ardenay. Ces deux moulins tours sont situés en plein cœur des coteaux. On s’approche petit à petit.

Arrivés au pied des moulins, on en profite pour faire une pause. Chacun a pensé à apporter de quoi grignoter et Florian a même pris son thermos de café.

Moulin d'Ardenay  Moulin d'Ardenay

 

 L’endroit est splendide et on admire la vue. C’est parfait pour recharger ses batteries avant de repartir !

Une excursion entre Loire et Layon

 

Vue des Moulins d'Ardenay

 

Nous repartons alors sur un chemin sillonnant la Corniche Angevine (classée au Patrimoine Mondial par l’UNESCO), entre le Fleuve Royal et le Canal de Monsieur. Nous profitons alors de magnifiques panoramas avec des paysages façonnés par la nature, les viticulteurs et les agriculteurs du Loire Layon.

De coteaux en Coteaux du Layon : une fin de randonnée savoureuse

Parcourir ces sentiers au milieux des vignes à flanc de coteaux nous donne envie de déguster les fameux vins des Coteaux du Layon. Nous prenons donc joyeusement le chemin du retour (c’est plus facile, ça descend) afin de trouver une cave fraîche et accueillante pour déguster quelques vins de ce splendide terroir que nous avons arpenté.

 

 

 

Et l’après-midi, immersion dans les vignes des Coteaux de l’Aubance

Après notre dégustation, nous reprenons le volant, direction le nord de Brissac-Quincé, plus précisément le lieu-dit l’Homois, point de départ d’une randonnée de 11 km. Là, à l’ombre des arbres, nous prenons notre pique-nique sur l’aire aménagée à cet effet, puis nous enfilons de nouveau des chaussures de randonnée pour 3h de balade.

 

Un moulin à eau tous les 3 kilomètres !

Le parcours nous fait d’abord descendre vers l’Aubance, rivière de 35 kilomètres, qui donne son nom à l’appellation viticole. Nous la traversons sur un petit pont en passant à proximité du Moulin de Ras, puis du Moulin Roux, deux des douze moulins à eau qui se trouvaient sur la rivière avant qu’elle ne soit re-calibrée par des écluses pour éviter les inondations.

 

Crédit photo : Y. Sourisseau

Les cabanes de vignes, une curiosité locale

Nous continuons notre chemin, qui entre véritablement dans les vignes et nous offre de superbes panoramas.

 

Crédit photo : J.S. Evrard

Quelques centaines de mètres plus loin, se dressent deux cabanes de vignes, très nombreuses dans la région de Vauchrétien : elles servaient autrefois de refuge aux vignerons et d’écuries pour les chevaux. Aujourd’hui, elle nous feront de l’ombre pour une petite pause !

 

Crédit photo : J.S. Evrard

Un peu plus loin, nous traversons le village des Brosses, puis nous repassons sur l’Aubance, avec une belle vue sur le moulin à eau de Clabeau, dans un écrin de verdure.

 

Crédit photo : G. Halligon

Le sentier remonte vers les coteaux. Un dernier coup d’œil derrière nous sur la vallée où nous apercevons les clochers de Saint-Melaine-sur-Aubance, Vauchrétien et Brissac-Quincé, puis nous rejoignons l’Homois.

 

Voilà une belle journée qui a permis de conjuguer le plaisir de randonner avec la découverte des terroirs viticoles !